départ record snsm

 

www.recordsnsm.com toutes les informations

vous pouvez suivre le record snsm sur face book page officielle , sur dailymotion compte membre record snsm

 La 7e édition du Record SNSM se déroulera à Saint-Nazaire du 17 au 21 juin prochain. Le dimanche 19 juin, près de soixante dix bateaux de toutes catégories, monocoques, multicoques, vieux gréements, sont attendus sur la ligne de départ pour effectuer ensemble, professionnels et amateurs réunis, le trajet Saint-Nazaire-Sainte-Marine (Bénodet) et retour.

6 Mai 2011 -

Mais cette année, la “semaine du Record SNSM” prend une nouvelle dimension. En effet, les coorganisateurs de cette manifestation (Profil Grand Large et Association du Record SNSM) ont proposé au Président des Sauveteurs en Mer de l'ouvrir à l'international, sur le thème du rassemblement des sauveteurs du monde, en invitant chaque année une société étrangère de sauvetage. Ainsi en juin 2011 nous devrions accueillir une délégation britannique de la RNLI (Royal National Lifeboat Institution), ainsi que le prestigieux trois mâts barque Kaskelot, ce qui devrait attirer un nombreux public.
Par ailleurs, la SNSM a décidé de décentraliser à Saint-Nazaire le Forum “Mer en Sécurité” dont elle a organisé les deux précédentes éditions de 2009 et 2010 à la Cité des Sciences à Paris. Ce forum se tiendra donc sur place, le vendredi précédant le départ de la course, et réunira 250 experts du monde maritime. Enfin, le lendemain de ce forum, la SNSM va procéder au lancement de son Pôle national de formation, nouvellement créé à l’entrée du port de Saint-Nazaire, concrétisant ainsi l’orientation forte qu’elle a engagée depuis 2007 dans le domaine de la formation au sauvetage.
D’autres temps forts marqueront la semaine du Record SNSM, et permettront à l’association de diffuser ses messages de prévention et de sécurité auprès du public, en particulier une journée pédagogique de prévention au profit des écoles de Saint-Nazaire, et des démonstrations de sauvetage organisées par les équipages de la SNSM sur le bassin du port. Sans compter les nombreuses animations culturelles et ludiques dont bénéficiera pendant cinq jours le village du Record SNSM. Ainsi le Record SNSM 2011, événement incontournable du calendrier nautique, va constituer pendant une semaine le point focal des actions de prévention de la SNSM qui confirme par ailleurs son ancrage dans la cité ligérienne.

Le record SNSM battu !

Ce lundi, dans des conditions résolument favorables mais néanmoins marquées par le manque de visibilité dans la grisaille persistante, il pleut des trombes de records.

20 Juin 2011 -

Dans le sillage de la performance ahurissante de Banque Populaire V (Loïck Peyron), qui pulvérise le temps de référence absolu après une chevauchée fantastique de 11h48'30'' à plus de 30 nœuds de moyenne, la 7ème édition du Record SNSM a continué sur sa cadence folle.

Son plus proche poursuivant, Gitana 11 (Sébastien Josse) n'a rien cédé face à ce géant des océans aux mensurations hors normes : avec un speedo coincé entre 20 et 30 nœuds, le trimaran de 23,50 mètres améliore de 5 heures son propre temps établi l'an passé.

Chez les Multis 50, Prince de Bretagne (Lionel Lemonchois), en tête de bout en bout, décroche une couronne en or après une performance qui ne manque pas panache.

Le double vainqueur de la Route du Rhum et ses quatre hommes d'équipage f ont voler en éclats le précédent chrono inscrit au palmarès de la course dédiée aux sauveteurs en mer. 14 heures de mieux à plus de 21 nœuds à bord d'un trimaran de 50 pieds : chapeau messieurs ! Sur les sentiers côtiers de cette 7ème édition qui déplore six abandons, ce trimaran qui en a sous les flotteurs était suivi de près, à moins de 30 minutes, par Maître Jacques (Loïc Fequet), dont la prestation vient compléter l'affiche de ce festival du multicoque sur le parcours consistant en deux allers-retours entre Sainte-Nazaire et Sainte-Marine (360 milles).

Dans le camp des monocoques, les honneurs du meilleur temps au scratch reviennent de droit au Class'40 Bureau Veritas (Stéphane Le Diraison) qui a fait montre d'une solide combativité dans cette catégorie où l'intensité de la régate l'emporte toujours.

Le premier monocoque toutes catégories confondues en temps réel s'impose de courtes étraves devant Fulcrum (Armel Tripon) et Talanta (Jean Galfione) sur le parcours via l'île d'Yeu (230 milles). Ces trois-là réunis en un peu plus de 20 minutes sur la ligne à Saint-Nazaire explosent aussi, à coups de 7 heures, le temps de référence. De quoi inscrire de solides chronos sur les tablettes d'une classe toujours aussi animée. Preuve s'il en est que cette édition 2011 carbure décidément à plein régime et promet encore son lot de belles surprises pour les 55 voiliers toujours en course sur les chemins labellisés SNSM.


Ils ont dit :

Lionel Lemonchois, Prince de Bretagne (1er Multi 50) : "C'était une ambiance vent, pluie, vagues, eau ! Des grands "tout droit", des vrais runs de vitesse. On a toujours été devant. On n'a pas les plus gros bateaux, mais on fait quand même plus de 21 noeuds de moyenne, je trouve que c'est pas mal."


Loïc Fequet, Maître Jacques (2ème Multi 50) : " La météo a été vraiment parfaite pour ce type de record. On a pris un bon départ, mais on a cassé assez rapidement le hook de trinquette, nous n'avons donc pas pu utiliser cette voile, et comme le vent oscillait régulièrement entre 15 et 25 nœuds, ça nous a manqué dans les transitions.

On a bien tenu la cadence, ça montre que le bateau est très sain, même à 26 nœuds. C'est vraiment un très bon bateau de large, qui peut tenir de très bonnes moyennes."


Sébastien Josse, Gitana 11 (2ème G-Class) : "Ce parcours réclamait une grande concentration des barreurs tout autant que des équipiers qui scrutaient en permanence les abords du bateau.

La première descente entre Sainte-Marine et l'entrée du Chenal de Saint-Nazaire était assez rock'n'roll. Nous avons croisé, à 25-30 noeuds, toute la flotte avec une visibilité ne dépassant pas les 50 mètres !

Avoir un lièvre aussi rapide était vraiment st imulant. Sur mer plate, nous parvenons à bien tenir le rythme de Banque Populaire V, mais dès que la mer se forme, sa longueur lui donne l'avantage.

Malgré tout, sa présence nous a poussés à exploiter le bateau à la hauteur de son potentiel et ces 360 milles ont été riches en enseignements pour la préparation de notre future saison en MOD 70."


En bref :

Les records se dévorent


L'appétit vient en mangeant. Et toutes les occasions sont bonnes pour croquer du record. A peine arrivé après un sprint côtier aussi humide que rythmé, le Multi 50 Maître Jacques est reparti à la chasse au chrono.

Loïc Fequet et les siens s'attaquent cette fois au record dit permanent sur les 284 milles qui séparent Saint-Nazaire de Saint-Malo. Le trimaran de 50 pieds à la livrée rouge s'est élancé à 17h12'56''. Temps à battre : 1j3h13'11'' établi en  2007 par Laiterie de Saint-Malo (Victorie n Erussard).

Mission accomplie pour la planche à Record


Cette 7ème édition du Record SNSM est aussi celle du défi d'un véliplanchiste qui s'est mêlé à cette grande fête de la mer pour boucler le parcours de 180 milles.

Mission accomplie après une escale au Palais pour faire le plein de carburant de la vedette qui l'a suivi tout au long de ce nouveau challenge. Martin Gaveriaux réalise donc, dans le respect des règles de sécurité qui font l'esprit du Record SNSM, une belle performance : il termine après 21h37'25'' à 8,32 nœuds de moyenne.

Gageons que ce valeureux athlète a gagné un peu de repos largement mérité !

Source : www.recordsnsm.com

www.recordsnsm.com

saint nazaire